héroïne (1)

Hier soir encore, son héroïne

Chevalier servant, tu t'es précipité à son chevet.
Elle est souffrante depuis plusieurs jours.
Lasse. Trop lasse pour continuer à te mentir.
C'est épuisant de mentir.
Elle n'en a plus la force.

Le serrait si fort en disant « Jim »

Doucement, tu la résonnes, la fièvre la fait délirer.
Mais elle devient blessante.
Ses paroles te déchirent.
Ses yeux brillent, tu te persuades que c'est la fièvre.
 

Elle était son calmant, son alcool profond

Pourtant, tu connais ce regard…
C'est celui qu'elle a quand elle avance tout droit.
Quand elle sait exactement où elle va.
Elle transpire… d'assurance et ne tremble plus.

Comme elle est partie, attention : Jimmy tourne pas rond

Chevalier vaincu, tu fuis son chevet.
Elle souffrait depuis des années.
Encore assez forte pour tout t'avouer.
C'est épuisant de vivre comme ça.
Elle n'en a plus la force.

Non, elle ne va pas mourir.
Elle va juste continuer sans toi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s