Todra

todra1.jpg

Un pied dans l’eau, puis l’autre. Jusqu’au genou. Mais pas plus. L’eau est glaciale, l’air brûlant et le contraste… saisissant.
Les perles de sueur gouttent sur ma nuque mais c’est bien un frisson de froid qui me parcourt le corps, depuis le genou. Le pire, c’est la cuisse. L’intérieur de la cuisse et le ventre. C’est glacial. le genou suffira.
La fraîcheur de l’eau, sa pureté. Elle est translucide et reflète l’envers du décor. Une pureté glaciale au reflet aride.

todra2.jpg

Ces grandes falaises escarpées qui semblent grimper toujours plus haut, pour ne laisser filtrer qu’une mince bande d’un ciel bleu azur, trop lumineux pour être regardé à l’œil nu…
Cette eau limpide, ce bout de ciel bleu, cet air brûlant… Une vie contrastée, entre deux feux, une vie fragile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s