héroïne (3)

Tu t’abimes dans ton malheur,
te lacère le coeur,
cherche en vain une échappatoire.

Jimmy va trop vite, Jimmy pleurniche

T’entends encore son rire,
et la sens contre toi,
se lover dans tes bras, sous les draps.

Il sent son parfum sur la corniche

Puis tu te souviens ses paroles,
comme une lame acérée qui te déchire le corps,
le coeur et toute ton âme.

Les lacets, le gravier, et, dans l’air du soir

Tes bras se crispent, ta vue se brouille,
tes spasmes t’étouffent,
ton être, en transe, lutte.

La Chrysler s’envole dans les fougères et les nénuphars

Tu fermes les yeux,
tu abandonnes.
… dis lui « Adieu ».

Publicités

2 réflexions sur “héroïne (3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s