frisson…

 

Il y’a quatre ans, j’ai perdu un être cher.

C’était un personnage excentrique et surdoué doublé d’un inconscient à l’égo surdimensionné.
Il avait du talent, il savait tout faire, pouvait tout faire et avait une confiance en lui à la fois déconcertante et réconfortante.
Ce talent, ces talents multiples lui auraient apporté le monde à portée de main.
Son seul point faible a été de n’avoir pas su vivre un peu plus longtemps.

Il a été désiré, aimé, adoré et détesté.
Sa mort a causé beaucoup de peine.
Et, je crois qu’il manque même à ceux qui l’ont un jour détesté.

Il m’a beaucoup appris, de bonnes choses et … des moins bonnes. Il a joué un rôle important pour moi, même si je m’en suis surtout rendue compte par son absence. C’est souvent comme ça, non ?
On perd quelqu’un et son absence nous fait comprendre combien sa présence était importante.
Mais il faut faire son deuil et aller de l’avant. Le passé appartient au passé, lui aussi.

Pourtant aujourd’hui, quatre plus tard, pour la première fois depuis longtemps, j’y repense avec un certain frisson, un mélange de tristesse et, surtout, de peur.
Parce que, quand il est parti, il avait mon âge.
Et là, comme ça, au milieu du chaos qui ravage le monde aujourd’hui, c’est cette toute petite pensée, ce bête frisson qui me fait peur et me fait monter les larmes aux yeux…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s